Programme scientifique

Programme format PDF

 

mercredi 23 janvier 2019

Session Thématique
15h25 - 16h45
S02
Médecin : Choc Cardiogénique

Session Commune SRLF - SFC

Modérateur(s) : Nadia Aissaoui (Paris / FRANCE), Patrick Henry (Paris / FRANCE)
  • Y a-t-il encore une place pour l'adrénaline ?
    Orateur(s) :
    • Bruno Lévy (Nancy / FRANCE)
    15h25 / 15h45
  • Place du ballon de contre-pulsion intra-aortique ?
    Orateur(s) :
    • Guillaume Leurent (Rennes / FRANCE)
    15h45 / 16h05
  • Doit-on transférer tous les patients vers un centre expert ?
    Orateur(s) :
    • Eric Bonnefoy (Lyon / FRANCE)
    16h05 / 16h25
  • Traitements d'avenir
    Orateur(s) :
    • Alain Combes (Paris / FRANCE)
    16h25 / 16h45
SOS - Session d'organisation des soins
15h25 - 16h45
S03
Infirmier(e) : Mieux vivre en réanimation
Modérateur(s) : Gaëlle Chevalier (Paris / FRANCE), Grégoire Demont (Lille / FRANCE)
  • Diaporama en salle d'attente des familles
    Orateur(s) :
    • Sabine Estreicher (Strasbourg / FRANCE)
    15h25 / 15h45
    Abstract : L'hospitalisation en réanimation médicale est une épreuve pour les familles. Le temps d'attente est souvent très long lors de l'admission et les familles sont très angoissées durant ce moment. Un diaporama diffusé sur un téléviseur a été suggéré dans un but d'informer, humaniser la réanimation, faire découvrir l'environnement du patient ainsi que de sensibiliser les familles aux règles d'hygiènes et faciliter la communication. Un questionnaire de satisfaction a été fait pour évaluer les attentes des familles. Un groupe de travail pluri-professionnel a été formé afin de réaliser ce projet. Il est en cours de réalisation afin d'être diffusé d'ici fin juin 2018. Un autre questionnaire sera réalisé fin décembre pour évaluer l'impact de celui-ci.
  • Tous à la douche !
    Orateur(s) :
    • Stella Brandier (Bordeaux / FRANCE)
    15h45 / 16h05
    Abstract : Apporter du bien-être à nos patients cérébrolésés quel que soit leur statut ventilatoire fut à l'initiative de notre réflexion. « Comment faire du bien à nos patients ? » Pour répondre à cette question le temps de la toilette nous est apparu comme le soin idéal. L'acquisition d'une douche au lit (appareil mobile permettant la réalisation d'une douche dans le lit du patient) a ainsi répondu à plusieurs objectifs : apporter du bien être au patient, impliquer le binôme IDE/AS, contribuer à des conditions de travail pratiques pour les soignants. En réalisant une douche au lit à des patients conscients, leur ressenti sur leur bien-être, sur l'apaisement de leur inconfort nous ont convaincu du bénéfice de cet outil. L'eau lors d'une douche est plus bénéfique que lors d'une toilette au lit : la température de l'eau, l'effet ruisselant ont un impact sur le bien-être, la relaxation, la prévention des escarres. Réaliser ce soin participe à la cohésion d'équipe par le biais d'une collaboration IDE/AS, construit le sentiment d'empathie, de satisfaction dans le soin, de personnalisation de la toilette. Cet outil inscrit les soignants dans le mieux vivre la réanimation et participe à l'autonomisation du patient. En redonnant leur dignité à des actions telles que les soins d'hygiène comme une simple douche, la relation soignant-soigné ne s'inscrit pas uniquement dans l'aspect technique ou médical mais redonne de la valeur à ces soins de base s'inscrivant ainsi dans une approche d'humanitude.
  • Mieux vivre en réanimation : un questionnaire pour évaluer et améliorer nos pratiques !
    Orateur(s) :
    • Anne-Sophie Courtin (Paris / FRANCE)
    16h05 / 16h25
    Abstract : Service pionnier dans l'ouverture aux familles 24h/24 depuis 2001, nous sommes conscients des enjeux du mieux vivre en réanimation. Cette thématique chère au service a été remise au goût du jour à la faveur des récents changements d'équipe. Afin de proposer des axes d'amélioration, nous avons sollicité l'ensemble de l'équipe soignante avec un questionnaire (48 QCM et 8 échelles visuelles analogiques) comportant trois domaines: le patient, les proches et les soignants. Cinquante-huit questionnaires (98%) ont été récupérés. Les principaux résultats sont exprimés en moyenne sur 10. Concernant le patient, ont été évalués : le respect du cycle jour-nuit (4.3), la personnalisation de l'environnement (7.4) et le respect de l'intimité (5.9). Ces résultats ont conduit à plusieurs propositions pour respecter le rythme nycthéméral : espacer les tours de constantes en nuit profonde, présence d'une horloge numérique dans la chambre. La nuisance sonore a fait l'objet d'un travail préliminaire. La prise en charge des familles est jugée satisfaisante (7.2) avec une dispersion concernant le livret d'accueil (54% d'oubli) et la nécessité de mettre en place un entretien d'accueil formalisé. L'équipe est favorable à la participation des familles dans les soins de leur proche (toilette, massage), culture à développer avec une perception qualitative de 5.3. Le bien-être des soignants dans le service est de 7.7, avec des points perfectibles, notamment le débriefing des situations délicates. Enfin la formation à l'hypnose et la musicothérapie sont des voies de réflexion. A l'avenir, nous souhaitons évaluer l'adhésion des familles aux propositions validées et mises en place.
  • Etude "Proxisoins" Participation des proches dans les soins
    Orateur(s) :
    • Julie Cambier (Charleroi / BELGIQUE)
    16h25 / 16h45
    Abstract : Etude « Proxisoins » Joosten Anne, Groupe de recherche , soins intensifs, CHU de Charleroi, Belgique Introduction : Depuis plusieurs années, la place du proche aux soins intensifs est de plus en plus mise en avant. Dans le cadre de l'élargissement des heures de visites du service, plusieurs pistes de réflexion concernant les proches et leur implication dans les soins ont été abordées. Objectifs : Connaitre la perception des soignants sur le sujet et les implications déontologiques, personnelles et légales. Existe-t-il une envie des proches de participer aux soins et si oui pour quelles raisons prestations ? Y a-t-il un lien entre les trois populations interrogées ? Que pourrons nous mettre en place après l'analyse des résultats ? Sensibiliser l'équipe soignante à la recherche infirmière en créant un projet de recherche complet : questionnement, création du protocole, réalisation, analyse et publication. Méthode : Etude observationnelle prospective « multicentrique » à l'aide de questionnaires d'opinions à destination des soignants, des proches et des patients. Nous avons abordé différents items concernant l'implication des proches dans les soins (accès, heures de visites, participation dans les soins, craintes, responsabilité des soignants) Un groupe de travail composé de membres du personnel de l'USI a été constitué en juin 2017 ayant permis une analyse du sujet et la création des questionnaires. Ceux-ci ont été distribués sur les deux sites de l'institution de janvier à fin avril 2018. Résultats : 251 questionnaires ont été récupérés (91 soignants, 100 patients, 60 proches). L'analyse est en cours et le groupe de travail se réunira en septembre 2018 pour analyse et discussion.
SOS - Session d'organisation des soins
17h15 - 18h35
737-738
Infirmier(e) : Organisation et formation des nouveaux soignants
Thématique : Pédiatrie
Modérateur(s) : Adeline Koenig (Montpellier / FRANCE), Emmanuelle Bertholet (Lyon / FRANCE)
  • Viens en réa, tu apprendras !!
    Orateur(s) :
    • Audrey Bois (Bordeaux / FRANCE)
    17h15 / 17h35
    Abstract : Devant une diversité croissante des soins et un turn-over important avec l'arrivée de nouveaux professionnels, nous avons fait évoluer notre façon de les accueillir. 1. Élaboration et évolution des documents d'accueil et d'accompagnement : ▬ Livret de présentation du service et des missions ▬ Livret d'accueil et d'accompagnement : pour accompagner dans l'apprentissage des soins ▬ Arbres décisionnels : pour comprendre et faire les liens ▬ Les urgences en réanimation : une réa en réa ▬ Livret du matériel : que faire de ce matériel ▬ Le portail AP/PDE : la bible de la réa, évolutive et mise à jour par les différents groupes de travail de l'unité 2. Réflexion avec les tuteurs et les professionnels de proximité sur comment partager nos savoirs : savoir-faire et savoir-être dans les soins. Nous serions heureux de partager avec vous notre expérience, un regard extérieur ne pouvant être que constructif. A dans 6 mois. Merci.
  • L'intégration des nouveaux soignants, une priorité
    Orateur(s) :
    • Jeanne Mayeur (Paris / FRANCE)
    17h35 / 17h55
    Abstract : Au sein du service de réanimation pédiatrique de l'hôpital robert Debré, notre turn-over IDE/PDE est d'environ 1/3 par an. Entre 2016 et 2017, nous avons constaté que 30% à 50% des personnels recrutés exclusivement de nuit n'ont pas continué dans le service suite à des difficultés de soins, de positionnement et d'intégration. Devant ces chiffres alarmants et suite à l'accueil massif au premier semestre 2018 de 12 IDE/PDE, nous avons interrogé les personnels à l'aide d'un questionnaire, afin de connaitre leur ressenti sur l'organisation de l'intégration mise en place depuis 2013 et celle proposée dès janvier 2018. Devant l'afflux massif de nouveaux professionnels et devant les difficultés à venir dans l'élaboration des plannings, nous avons proposé durant l'intégration, de faire passer chaque nouveau professionnel sur son équipe de nuit durant quelques jours, puis d'avoir un passage immédiat de nuit ou différé de 1 mois dès la fin d'intégration. Aujourd'hui, nous constatons que le passage sur la future équipe de nuit est satisfaisant. En revanche, force est de constater que les personnels en poste pensent qu'une IDE/PDE qui a terminé son intégration doit être performante au même titre qu'une ancienne. La mise en place d'un groupe de travail commun PM et PNM va nous permettre de trouver des leviers pour accueillir dans de bonnes conditions les nouvelles recrues en respectant la qualité et la sécurité des soins indispensables à notre profession tout en respectant la qualité de vie au travail.
  • Formation des nouveaux professionnels
    Orateur(s) :
    • Malorie de Monte (Bron / FRANCE)
    17h55 / 18h15
    Abstract : La réanimation pédiatrique de Lyon est composée de 60 infirmières et 30 auxiliaires de puériculture équivalent temps plein. Chaque année nous accueillons environ 3 nouveaux professionnels auxiliaires de puériculture et 14 nouveaux professionnels infirmiers, chacun avec une expérience professionnelle antérieure différente. Leur intégration au sein de notre service est confiée à l'infirmière puéricultrice « tutrice ». Celle-ci travaille en collaboration étroite avec l'encadrement mais aussi avec les différents membres de l'équipe. Elle organise l'encadrement de chaque nouveau professionnel. Celui-ci sera formé sur 5 semaines par des compagnons nommés, avec des objectifs spécifiques à la pédiatrie ainsi qu'à la réanimation. Afin d'avoir une cohésion dans la formation des nouveaux professionnels, l'IPDE tutrice organise des réunions trimestrielles avec les compagnons durant lesquelles des éléments importants sont repris, des outils sont fournis ou construits, … les compagnons ont la possibilité d'évoquer leurs difficultés, leurs questions,… Depuis maintenant un an, nous avons mis en place des réunions semestrielles pour les nouveaux professionnels afin qu'ils aient un temps de parole sur leur prise de poste. Ce nouveau dispositif est en cours d'évaluation. Je vous propose en tant qu'IPDE tutrice de vous présenter notre organisation dans la formation des nouveaux professionnels.
  • Les infirmières de la suppléance formées à la réanimation pédiatrique : un atout important pour un hôpital
    Orateur(s) :
    • Amélie Pierret (Paris / FRANCE)
    18h15 / 18h35
    Abstract : L'hôpital universitaire Robert Debré a pour vocation la prise en charge des problèmes de santé des enfants, des adolescents, des femmes ou futures mères. Il compte 475 lits et berceaux et est par le volume de son activité, le plus grand hôpital pédiatrique français. Chaque année, plus de 40 000 patients sont hospitalisés et près de 90 000 patients sont accueillis aux urgences pédiatriques et gynéco-obstétriques. L'hôpital dispose d'un service de suppléance qui a pour objectif de former les infirmières pour travailler dans tous les services de l'hôpital. L'intégration en réanimation pédiatrique ne s'organise que sur la base du volontariat avec des infirmières motivées et curieuses de découvrir les spécificités de ce service. Etre intégrer en réanimation permet d'acquérir de nouvelles connaissances et techniques de soins spécifiques à la prise en charge des patients de réanimation. Avoir « la compétence réanimation » apporte plus de polyvalence avec l'avantage de mieux appréhender des situations d'urgence rencontrées dans les autres services. C'est aussi l'occasion de diffuser et de partager les techniques de soins et les méthodes de travail propres à la réanimation en vue d'harmoniser les pratiques de soins de l'hôpital. S'intégrer au sein de ce service, permet de répondre à un besoin lié à un problème d'effectif mais aussi d'acquérir une expertise importante pour prendre en charge tous types de patients et d'avoir une reconnaissance importante de l'encadrement et de ses pairs. Le partage de l'expertise et la diffusion des techniques de soins deviennent une priorité pour l'optimisation de la qualité et la sécurité des soins.
Session Thématique
17h15 - 18h35
741
Infirmier(e) : SDRA
Thématique : Pédiatrie
Modérateur(s) : Laure de Saint Blanquat (Paris / FRANCE), Marie Reymond (Paris / FRANCE)
  • Recommandations
    Orateur(s) :
    • Stéphane Dauger (Paris / FRANCE)
    17h15 / 17h35
  • Decubitus ventral : expérience d'un protocole
    Orateur(s) :
    • Alexandra de Larrard (Paris / FRANCE)
    17h35 / 17h55
  • Place de l'ECMO dans le SDRA
    Orateur(s) :
    • Pierre-Louis Léger (Paris / FRANCE)
    17h55 / 18h15
  • Optimisation de la ventilation lors du SDRA
    Orateur(s) :
    • Ludovic Porlier (Paris / FRANCE)
    18h15 / 18h35
Session Thématique
17h15 - 18h35
E01
Infirmier(e) : Pansements
Modérateur(s) : Angelina Barage (Clermont-Ferrand / FRANCE), Marion Letheuré (Paris / FRANCE)
  • Physiopathologie de la cicatrisation
    17h15 / 17h35
  • Etude PERSE : épidémiologie des escarres en réanimation
    Orateur(s) :
    • Gaël Piton (Besançon / FRANCE)
    17h35 / 17h55
  • Prise en charge conventionnelle
    Orateur(s) :
    • Franck Delannoy (Lille / FRANCE)
    17h55 / 18h15
  • Prise en charge non conventionnelle
    Orateur(s) :
    • Joanna Schmitt (Lyon / FRANCE)
    18h15 / 18h35
Session Thématique
17h15 - 18h35
E02
Médecin : Agression neurologique
Modérateur(s) : Nicolas Weiss (Paris / FRANCE), Khaldoun Kuteifan (Mulhouse / FRANCE)
  • Etats de mal épileptiques
    Orateur(s) :
    • Vincent Navarro (Paris / FRANCE)
    17h15 / 17h35
  • Actualités dans le traitement de l'hypertension intracrânienne
    Orateur(s) :
    • Mauro Oddo (Lausanne / SUISSE)
    17h35 / 17h55
  • Formes atypiques de Guillain Barré
    Orateur(s) :
    • Tarek Sharshar (Paris / FRANCE)
    17h55 / 18h15
  • Botulisme
    Orateur(s) :
    • Christophe Guitton (Le Mans / FRANCE)
    18h15 / 18h35
Session Thématique
17h15 - 18h35
E03
Médecin : La parole est au service de santé des armées
Modérateur(s) : Vincent Peigne (Chambéry / FRANCE), Matthieu Legrand (Paris / FRANCE)
  • Le risque NRBC (nucléaire-radiologique-biologique et chimique)
    Orateur(s) :
    • Stéphane Travers (Paris / FRANCE)
    17h15 / 17h35
  • Transfusion de sang total : bientôt en médecine civile ?
    Orateur(s) :
    • Sylvain Ausset (Clamart / FRANCE)
    17h35 / 17h55
  • Blast et blessures par explosion
    Orateur(s) :
    • Jean-Louis Daban (Clamart / FRANCE)
    17h55 / 18h15
  • Retour d'expérience sur la bande saharo-sahélienne
    Orateur(s) :
    • Kevin Kearns ( / FRANCE)
    18h15 / 18h35
Session Thématique
17h15 - 18h15
E04
Infirmier(e) : La pratique avancée 
Modérateur(s) : Alain Mercat (Angers / FRANCE), Paulo Ferreira (Paris / FRANCE)
  • Le cadre légal
    Orateur(s) :
    • Corinne Sliwka (Paris / FRANCE)
    17h15 / 17h35
  • Le point de vue infirmier
    Orateur(s) :
    • Laurent Poiroux (Angers / FRANCE)
    17h35 / 17h55
  • Le point de vue médical
    Orateur(s) :
    • Djillali Annane (Garchess / FRANCE)
    17h55 / 18h15
Session Thématique
17h15 - 18h35
E05
Infirmier(e) : Douleur
Modérateur(s) : Sarah Dupont (Paris / FRANCE), Marianne Devroey (Bruxelles / BELGIQUE)
  • Physiopathologie de la douleur
    Orateur(s) :
    • Amandine Pucci (Créteil / FRANCE)
    17h15 / 17h35
  • Impact sur le soignant de la douleur du patient 
    Orateur(s) :
    • Raphaël Minjard (Lyon / FRANCE)
    17h35 / 17h55
  • 3D versus douleur : VPOD
    Orateur(s) :
    • Nadège Capdeville (Bordeaux / FRANCE)
    17h55 / 18h15
    Abstract : Le groupe Douleur du service de réanimation pédiatrique et USC de l'hôpital des enfants est composé de puéricultrices et auxiliaires de puériculture. Les objectifs de ce groupe de travail sont : - améliorer la prise en charge de la douleur par des moyens médicamenteux et non médicamenteux, - transmettre l'ensemble des nouvelles pratiques à toute l'équipe médicale et paramédicale. Pour ce qui est des moyens non médicamenteux, ils utilisent la distraction et l'hypno-analgésie qui sont recommandés pour diminuer la douleur et/ou l'anxiété chez l'enfant pendant les soins et leur efficacité est scientifiquement prouvée en complément ou non des moyens médicamenteux. Dans le but d'élargir les moyens de prise en charge de la douleur, le groupe douleur a décidé de présenter un outil numérique 3 D principalement utilisé dans les hôpitaux en Angleterre, aux USA et en France, sur Zuydcoote, près de Dunkerque. Le VPOD 3D est un système développé pour l'utilisation dans les hôpitaux. Il comprend de nombreux logiciels interactifs pour les enfants et sert comme moyen de distraction contre la douleur et l'anxiété pendant les soins douloureux, les traitements ou les soins invasifs chez l'enfant à partir de 2 ans. C'est un écran interactif 3 D portatif associé à des expériences sensorielles. Le VPOD a pu être entièrement financé par des associations à hauteur de 10000 euros et est utilisé dans le service depuis le 28 mars 2018. Depuis, plusieurs enfants ont pu bénéficier de cette nouvelle technologie et des soins de qualité et dans de bonnes conditions ont pu être prodigués. Une fabuleuse aventure que nous souhaiterions partager avec vous.
  • Principes de l'hypno-analgésie et de la communication en hypnothérapie
    Orateur(s) :
    • Bénédicte Lombart (Paris / FRANCE)
    18h15 / 18h35
Session Thématique
17h15 - 18h35
E06
Médecin : Hémorragie digestive grave

Session Commune SRLF - SNFGE

Modérateur(s) : Franck Carbonnel (Le Kremlin-Bicêtre / FRANCE), Arnaud Thille (Poitiers / FRANCE)
  • Stratégie transfusionnelle
    Orateur(s) :
    • Cécile Aubron (Brest / FRANCE)
    17h15 / 17h35
  • Ulcère hémorragique
    Orateur(s) :
    • Nicolas Carbonell (Paris / FRANCE)
    17h35 / 17h55
  • Le TIPS : quand et pour qui ?
    Orateur(s) :
    • Christophe Bureau (Toulouse / FRANCE)
    17h55 / 18h15
  • Hémorragie digestive basse
    Orateur(s) :
    • Stéphane Nahon (Montfermeil / FRANCE)
    18h15 / 18h35
Session Thématique
17h15 - 18h35
E07
Médecin : Contraintes non médicales sur les décisions en réanimation
Modérateur(s) : Régis Quéré (Paris / FRANCE), Bertrand Guidet (Paris / FRANCE)
  • Facteurs individuels
    Orateur(s) :
    • Alexandra Laurent (Besançon / FRANCE)
    17h15 / 17h35
  • Ressources
    Orateur(s) :
    • Sandrine Dray (Marseille / FRANCE)
    17h35 / 17h55
  • Pressions budgétaires
    Orateur(s) :
    • Philippe Guiot (Mulhouse / FRANCE)
    17h55 / 18h15
  • Décisions administratives
    Orateur(s) :
    • Thierry Van Der Linden (Lille / FRANCE)
    18h15 / 18h35
Session Thématique
17h15 - 18h35
E08
Médecin : Choc septique aux urgences

Session Commune SRLF - SFMU

Modérateur(s) : Olfa Hamzaoui (Clamart / FRANCE), Nicholas Sedillot (Grenoble / FRANCE)
  • Optimiser le remplissage
    Orateur(s) :
    • Frédérique Schortgen (Créteil / FRANCE)
    17h15 / 17h35
  • Optimiser la perfusion des catécholamines
    Orateur(s) :
    • Marc Léone (Marseille / FRANCE)
    17h35 / 17h55
  • Quel monitorage ?
    Orateur(s) :
    • Patrick Ray (Dijon / FRANCE)
    17h55 / 18h15
  • PCR multiplex dès les urgences ?
    Orateur(s) :
    • François Barbier (Orléans / FRANCE)
    18h15 / 18h35
Controverse
17h15 - 17h55
S01
Médecin : Surveillance systématique de la colonisation trachéale
Modérateur(s) : Benoit Guéry (Lausanne / SUISSE), Tattevin ( / )
  • Pour
    Orateur(s) :
    • Sami Hraiech (Marseille / FRANCE)
    17h15 / 17h35
  • Contre
    Orateur(s) :
    • Jean-Claude Lacherade (La Roche-Sur-Yon / FRANCE)
    17h35 / 17h55
Session Thématique
17h15 - 18h35
S02
Médecin : Infections fongiques

Session Commune SRLF - SPILF

Modérateur(s) : Pierre Tattevin (Rennes / FRANCE), Elie Azoulay (Paris / FRANCE)
  • Aspergillus : colonisation ou infection ?
    Orateur(s) :
    • Florence Ader (Lyon / FRANCE)
    17h15 / 17h35
  • Infections fongiques émergentes
    Orateur(s) :
    • Fanny Lanternier (Paris / FRANCE)
    17h35 / 17h55
  • Quand débuter un traitement empirique antifongique ?
    Orateur(s) :
    • Jean-François Timsit (Paris / FRANCE)
    17h55 / 18h15
  • Quand arrêter un traitement empirique antifongique?
    Orateur(s) :
    • Anahita Rouzé (Lille / FRANCE)
    18h15 / 18h35
Session Thématique
17h15 - 18h35
S03
Infirmier(e) : Prise en charge d'un état de choc niveau I
Modérateur(s) : Sandrine Monot (Levallois-Perret / FRANCE), Fatima Douadi (Nice / FRANCE)
  • Le choc dans tous ses états
    Orateur(s) :
    • Alexandra Beurton (Le Kremlin-Bicêtre / FRANCE)
    17h15 / 17h35
  • Remplissage vasculaire
    Orateur(s) :
    • Sébastien Préau (Lille / FRANCE)
    17h35 / 17h55
  • Gestion des catécholamines
    Orateur(s) :
    • Ophélie Kouadio (Paris / FRANCE)
    17h55 / 18h15
  • Quels indicateurs pour guider le traitement ?
    Orateur(s) :
    • Hafid Ait-Oufella (Paris / FRANCE)
    18h15 / 18h35