Programme scientifique

Programme format PDF

 

mercredi 23 janvier 2019

SOS - Session d'organisation des soins
08h30 - 09h30
S02
Infirmier(e) : Management en réanimation
Modérateur(s) : Sandrine Monot (Levallois-Perret / FRANCE), Angelina Barage (Clermont-Ferrand / FRANCE)
  • Rôles et prérogatives de l'infirmière volante dans un service de réanimation : expérience d'un centre francilien
    Orateur(s) :
    • Marlene Mille (Poissy / FRANCE)
    08h30 / 08h50
    Abstract : Les fonctions de l'infirmière dans un service de réanimation sont multiples allant du soin à l'accompagnement du patient en passant par des procédures plus techniques. Ces rôles sont clairement explicités dans le décret de l'infirmière de réanimation. Ainsi, le décret stipule un ratio patient/infirmière de 2,5/1. Cependant, en fonction de l'organisation du service, ce ratio peut évoluer. C'est ainsi que depuis 2010, dans le service de médecine intensive et réanimation du CHI Poissy-Saint Germain en Laye situé sur le site de Poissy, la répartition de l'équipe infirmière fait appel à une « IDE volante ». En effet, ce service de réanimation au recrutement à prédominance médicale se compose de 4 unités de 4 lits chacune. Pour prendre en charge ces 16 patients, les 6 IDE se répartissent de la façon suivante : une IDE fixe dans une unité de 4 patients et 1 IDE volante pour 2 unités. Il s'agit souvent d'infirmières plus expérimentées dont les missions sont pourtant mal définies. L'objectif de cette présentation est donc de faire un état des lieux sur le rôle et sur les attentes suscitées par « l'IDE volante » auprès des autres soignants. Pour cela une évaluation prospective monocentrique a été réalisée à l'aide d'un questionnaire s'adressant au personnel soignant paramédical et médical du service pour tenter de faire ressortir un profil, un rôle et des prérogatives claires tout en s'intéressant également au ressenti des IDE exerçant ce rôle de « volante ».
  • HOPE : Harmoniser, Organiser, Planifier, Evaluer
    Orateur(s) :
    • Amélie Desmoulins (Paris / FRANCE)
    08h50 / 09h10
    Abstract : Introduction Le constat d'une dégradation de l'organisation nous a conduit à agir pour restaurer la qualité de nos pratiques. Ceci afin d'améliorer notre prise en charge des patients et favoriser notre bien être en réanimation. Méthode employée Nous avons constitué un groupe de soignants volontaires, supervisé par un médecin. Notre premier objectif a été de définir et de regrouper en thèmes les dysfonctionnements observés. Pour chacun des thèmes identifiés, une unité de réflexion a été chargée d'élaborer un procédé de mesure de l'anomalie et de proposer des mesures concrètes de correction. Résultats initiaux Classification : Les dysfonctionnements observés ont été classé en cinq classes: « Silence ! » (lutte contre les bruits parasites dans le service), « Organisation » (de l'équipe soignante au cours de la journée), « Information et transmissions » (transmissions quotidiennes entre équipes mais également transmission du/des savoirs d'une génération de soignants à la suivante), « Urgence et gravité » (distinction des deux notions), « Staff » (organisation du travail les jours de visites où la présentation clinique est réalisée par l'infirmièr(e) en charge du patient). Evaluation : Dans un premier temps nous évaluons la qualité des soins (audit des prescriptions et recueil des surveillances) et en réalisant une autoévaluation de la qualité de l'organisation de journées. Amélioration : à ce jour, les résultats recueillis et analysés nous ont permis de faire de nombreuses propositions qui sont en cours de mise en œuvre. A venir : appliquer les solutions trouvées !
  • Présentation du dossier du patient par l'infirmière au cours de la visite : une expérience pratique
    Orateur(s) :
    • Sandie Brochon (Paris / FRANCE)
    09h10 / 09h30
    Abstract : Introduction La mise en évidence de défaut de compréhension ou de transmission de certaines informations entre médecins et infirmier(e)s nous a conduit à renforcer les liens entre ces deux parties d'une même équipe. La présentation du dossier du patient, habituellement réalisé par l'externe nous a paru une occasion intéressante d'intégrer l'équipe soignante et de favoriser la communication. Méthode Deux fois par semaine, la visite est réalisée « sur table » et l'infirmièr(e) du patient présente le dossier en présence de l'ensemble de l'équipe médicale. Cette synthèse doit contenir l'anamnèse, l'évolution au cours du séjour, les décisions thérapeutiques (et leur argumentaire) ainsi que les résultats des examens complémentaires pertinents pour le propos. Résultats initiaux Le résultat était mitigé, la satisfaction de participer à la visite et de mieux comprendre le dossier étant contrebalancée par la quantité de travail nécessaire à la préparation et par la désorganisation perçue de la journée. Afin d'évaluer le retentissement (bénéfice et contrainte) réel de ces visites sur l'activité des soignants, nous avons mis en œuvre une évaluation (avec notre groupe HOPE), contenant quatre questions : sensation de désorganisation du travail, perception de la charge de préparation de la présentation, de la durée de réunion, et du bénéfice individuel de la présentation. L'organisation des soins a également été mesurée avec les mêmes paramètres les jours sans visite pour avoir un point de comparaison. Perspective : Les résultats sont en cours de collecte et devraient nous indiquer l'intérêt et la faisabilité d'une présentation régulière du dossier des patients par les soignants.
Atelier
09h00 - 09h30
E04
Infirmier(e) : Transport intra-hospitalier
Modérateur(s) : Elise Morawiec (Paris / FRANCE)
  • Transport intra-hospitalier
    Orateur(s) :
    • Mathilde Lacroix (Lille / FRANCE)
    09h00 / 09h30
Conférence de Prestige
10h00 - 10h30
N02
Médecin : La vaccination, comprendre, expliquer, contraindre ?
  • La vaccination, comprendre, expliquer, contraindre ?
    Orateur(s) :
    • Alain Fischer (Paris / FRANCE)
    10h00 / 10h30
Session Thématique
11h00 - 12h20
737-738
Infirmier(e) : PMO
Thématique : Pédiatrie
Modérateur(s) : Laure de Saint Blanquat (Paris / FRANCE), Marion Sinet (Paris / FRANCE)
  • Maastricht III : qu'en est-il pour la pédiatrie ?
    Orateur(s) :
    • Bénédicte Gaillard-Leroux (Nantes / FRANCE)
    11h00 / 11h20
  • Organisation équipe de PMO de Montpellier
    Orateur(s) :
    • Elodie Pidron (Montpellier / FRANCE)
    11h20 / 11h40
  • Organisation équipe de PMO de Lille
    Orateur(s) :
    • Marie Samyn (Lille / FRANCE)
    11h40 / 12h00
  • Organisation équipe de PMO de Lyon
    Orateur(s) :
    • Florence Denuziere (Lyon / FRANCE)
    12h00 / 12h20
Session Thématique
11h00 - 12h20
741
Médecin : Insuffisance respiratoire aiguë
Thématique : Pédiatrie
Modérateur(s) : Julien Baleine (Montpellier / FRANCE), Jean Bergounioux (Garchess / FRANCE)
  • Nouveautés dans l'asthme aigu grave
    Orateur(s) :
    • Robin Pouyau (Lyon / FRANCE)
    11h00 / 11h20
  • Pneumopathie acquise sous ventilation mécanique
    Orateur(s) :
    • Stéphane Dauger (Paris / FRANCE)
    11h20 / 11h40
  • Actualités dans le SDRA
    Orateur(s) :
    • Pierre-Louis Léger (Paris / FRANCE)
    11h40 / 12h00
  • Intérêt des nouvelles interfaces de VNI
    Orateur(s) :
    • Christophe Milesi (Montpellier / FRANCE)
    12h00 / 12h20
Session Thématique
11h00 - 12h20
E02
Infirmier(e) : Neuro-réanimation niveau 1 : le patient cérébrolésé
Modérateur(s) : Charlotte Speciel (Paris / FRANCE), David Huard (Nevers / FRANCE)
  • Anatomie fonctionnelle du cerveau
    Orateur(s) :
    • Sandrine Deltour (Paris / FRANCE)
    11h00 / 11h20
  • Physiopathologie de l'agresssion cérébrale
    Orateur(s) :
    • Jacques Duranteau (Le Kremlin-Bicêtre / FRANCE)
    11h20 / 11h40
  • Soins et surveillance des dérivations ventriculaires externes (DVE)
    Orateur(s) :
    • Céline Hervouet (Paris / FRANCE)
    11h40 / 12h00
    Abstract : Une dérivation ventriculaire externe (DVE) est un cathéter implanté chirurgicalement dans l'un des ventricules cérébraux et relié à un système de drainage externe, stérile et gradué. Les DVE sont utilisé pour : - Le traitement en urgences des hydrocéphalies aigues quelle qu'en soit la cause - La dérivation du Liquide Céphalo-Rachidien (LCR) au décours des hémorragies méningées avec inondation ventriculaire massive et hydrocéphalie. - La mesure de la pression intracrânienne et la dérivation du LCR au décours des traumatismes crâniens sévères. En raison d'un branchement direct entre le milieu intracrânien et le milieu extérieur, la DVE expose à un risque infectieux important : La ventriculite, c'est-à-dire l'infection du LCR ventriculaire. Le risque infectieux est maximal chaque fois que le système clos est interrompu. La contamination puis l'infection peut survenir au moment de la pose, mais également tout au long du maintien de la DVE, au cours des gestes de soins et de surveillance. La surveillance infirmier de la DVE est : - La mise en niveau de la poche de recueil en fonction de la prescription - La surveillance clinique du patient - La surveillance du système de drainage - La surveillance de l'aspect du LCR Le pansement se fait 48h après la pose puis il s'effectue tous les 3 jours par l'IDE. Un protocole est réalisé au sein du service afin de réduire au maximum le risque infectieux.
  • Prévention des ACSOS
    Orateur(s) :
    • Marc Guilloux (Paris / FRANCE)
    12h00 / 12h20
Session Thématique
11h00 - 12h20
E03
Médecin : Le traumatisé en réanimation
Modérateur(s) : Matthieu Legrand (Paris / FRANCE), Eric Maury (Paris / FRANCE)
  • Traumatisme abdominal fermé
    Orateur(s) :
    • Fabrice Cook (Créteil / FRANCE)
    11h00 / 11h20
  • Traumatisme thoracique fermé
    Orateur(s) :
    • Marc Léone (Marseille / FRANCE)
    11h20 / 11h40
  • Traumatisme crânien : ce qui a changé en 10 ans
    Orateur(s) :
    • Vincent Degos (Paris / FRANCE)
    11h40 / 12h00
  • Traumatisme pelvien
    Orateur(s) :
    • Jean-Stéphane David (Lyon / FRANCE)
    12h00 / 12h20
Session Thématique
11h00 - 12h20
E04
Médecin : Médecine interne - Réanimation
Modérateur(s) : Eric Mariotte (Paris / FRANCE), Nicolas de Prost (Créteil / FRANCE)
  • Syndrome catastrophique des antiphospholipides
    Orateur(s) :
    • Nathalie Costedoat (Paris / FRANCE)
    11h00 / 11h20
  • Vascularites nécrosantes
    Orateur(s) :
    • Bertrand Godeau (Créteil / FRANCE)
    11h20 / 11h40
  • Sclérodermie
    Orateur(s) :
    • Luc Mouthon (Paris / FRANCE)
    11h40 / 12h00
  • Syndrome de Clarkson
    Orateur(s) :
    • Marc Pineton de Chambrun (Paris / FRANCE)
    12h00 / 12h20
Session Thématique
11h00 - 12h20
E05
Infirmier(e) : Admission en réanimation : les situations particulières
Modérateur(s) : Angelina Barage (Clermont-Ferrand / FRANCE), Benjamin Sztrymf (Clamart / FRANCE)
  • Le patient très agé
    Orateur(s) :
    • Bertrand Guidet (Paris / FRANCE)
    11h00 / 11h20
  • Le patient très obèse
    Orateur(s) :
    • Audrey de Jong (Montpellier / FRANCE)
    11h20 / 11h40
  • Le patient incarcéré
    Orateur(s) :
    • Sandrine Dray (Marseille / FRANCE)
    11h40 / 12h00
  • Le patient polyhandicapé fixé
    Orateur(s) :
    • Guillaume Riffard (Saint-Etienne / FRANCE)
    12h00 / 12h20
SOS - Session d'organisation des soins
11h00 - 12h20
E06
Infirmier(e) : Techniques en réanimation
Modérateur(s) : Joanna Schmitt (Lyon / FRANCE)
  • Arrêts cardiaques inattendus en Réanimation (ACIR): comment s'adapter à l'imprévu ?
    Orateur(s) :
    • Emilie Bedoussac (La Rochelle / FRANCE)
    11h00 / 11h20
    Abstract : Les patients présentant un ACIR bénéficient d'un environnement propice à un prompt diagnostic et une prise en charge rapide. En s'inspirant de l'entrainement et de l'organisation des équipes pré-hospitalières pour faire face à l'inattendu, nous avons uniformisé nos pratiques en considérant les spécificités d'un patient de Réanimation dans son environnement. Suite à une enquête auprès de 65 services de Réanimation et une revue de la littérature réalisés en 2010, des ateliers pratiques sont régulièrement proposés à l'ensemble de l'équipe (soignants, médecins, kinésithérapeutes…). Une première partie rappelle les techniques de réanimation cardio-pulmonaire (RCP) devant une victime d'arrêt cardiaque au sol; une seconde, met le groupe en situation face à un patient présentant un ACIR dans différentes circonstances (intubé ou non, dans son lit, au fauteuil, en décubitus ventral…). Les réflexions échangées lors des ateliers ont permis d'écrire un protocole en 2016. Ainsi, lors d'un ACIR, les trois premiers soignants disponibles assurent la prise en charge initiale: diagnostic et alerte, initiation du massage cardiaque externe (MCE), oxygénation, ventilation et mise en place du défibrillateur. Dans un second temps, le nombre d'intervenants est limité et chacun assume un rôle défini : deux soignants se relayant au MCE, une infirmière responsable des injections, une infirmière leader organisant et assurant la traçabilité, un médecin prescrivant et recherchant l'étiologie. Le protocole et les entraînements ont amélioré la prévention et l'organisation de la RCP. Définir le rôle de chacun a diminué l'anxiété de l'équipe face à ces situations. Les ateliers pratiques évoluent progressivement vers la simulation.
  • Sédation pendant le contrôle ciblé de la température après arrêt cardiaque
    Orateur(s) :
    • Amandine Lalloz (Paris / FRANCE)
    11h20 / 11h40
    Abstract : Chez les patients qui sont comateux après un arrêt cardio-respiratoire (ACR), il est recommandé de pratiquer un contrôle ciblé de la température (CCT) pour prévenir l'aggravation des lésions neurologiques post-anoxiques. Ce CCT nécessite une sédation et une curarisation qui exposent à différentes complications, et notamment à un allongement de la période d'incertitude neurologique. Nous avons montré dans des travaux précédents que cette sédation était notamment associée à un retard de réveil préjudiciable pour le patient et l'information de ses proches. Partant de ce constat, nous avons changé nos pratiques en modifiant le type de médicaments employés et en mettant en place une procédure de sédation et curarisation pilotée par les IDE de réanimation, basée sur l'emploi d'échelles appropriées. Le groupe de travail a ensuite évalué les conséquences de ce changement de pratiques. Les points abordés dans cette présentation seront : - la description du processus de collaboration entre équipe médicale et paramédicale ayant permis de mettre en place une nouvelle sédation du patient admis pour ACR et traité par CCT dans le but d'accélérer l'évaluation neurologique ; - la mise en place d'un protocole dédié à la pratique de la sédation post-ACR permettant d'uniformiser les pratiques ; - les résultats obtenus concernant la durée d'incertitude neurologique entre ancien mode de sédation (midazolam/ fentanyl et curarisation systématique) et nouveau (propofol/ remifentanil et curarisation à la demande).
  • Protocole paramédical de gestion des sédations chez le patient sous ventilation mécanique en réanimation
    Orateur(s) :
    • Vincent Vitiello (Clamart / FRANCE)
    11h40 / 12h00
    Abstract : L'administration de sédations est bien souvent nécessaire dans la prise en charge d'un patient en réanimation. Les études récentes sensibilisent toutefois sur la relation qui peut exister entre la dose de sédation administrée et le risque d'agitation lié au délirium à la phase de sevrage. Afin de réduire ce risque d'agitation la nécessité d'une adaptation fine et régulière des doses administrées est aujourd'hui admise. De par la proximité qui lie l'infirmier de réanimation aux patients dont il a la charge, nous avons fait le choix de l'intégrer pleinement à la gestion de la sédation. Nous achevons donc la mise en place d'un protocole qui lui permet : d'évaluer cliniquement le patient par l'utilisation de l'échelle d'évaluation de la sédation et de l'agitation qu'est le RASS, de confronter son examen clinique à la prescription médicale d'un score de RASS cible, et d'adapter, en autonomie, les doses de thérapeutiques par l'intermédiaire d'un tableau dynamique confrontant l'examen clinique et le score de RASS souhaité. Ce protocole vise à réduire l'agitation des patients, notamment dans la prise en charge du réveil, tout en contrôlant finement les modifications apportées aux doses de sédations administrées. Il permet également, par l'autonomisation, de potentialiser, et l'examen clinique infirmier, et l'organisation des soins. Mis en place en début d'année, nous envisageons une première évaluation courant Septembre 2018 dont les résultats pourront être présentés au Congrès 2019.
  • Protocole paramédical de gestion de la curarisation chez le patient en SDRA par utilisation du TOF
    Orateur(s) :
    • Samantha Dias (Paris / FRANCE)
    12h00 / 12h20
    Abstract : L'administration continue de curares est un traitement recommandé dans la prise en charge du SDRA modéré à sévère durant les premières 48 heures de prise en charge. Par ailleurs, le TOF (Train Of Four) se présente actuellement comme l'outil d'évaluation de la profondeur de curarisation le plus accessible dans une unité de médecine intensive – réanimation. L'étude TOF ARDS (Hraiech et al. Ann. Intensive Care 2017) montre une diminution significative des doses de curares utilisées pour un SDRA modéré à sévère par l'utilisation d'un protocole de gestion paramédicale de la curarisation, par rapport à l'étude ACURASYS (Papazian et al., N Eng J Med 2010). Les recommandations récentes de la prise en charge du SDRA plaident pour une utilisation continue de curares durant les premières 48h, pour les patients en SDRA avec un rapport PaO2/FiO2 inférieur à 150. Cependant, la posologie minimale nécessaire de curarisation n'est pas connue. De même qu'aucune étude ne statue précisément sur l'intensité électrique à paramétrer lors de l'évaluation par le TOF.. Nous mettons actuellement en place un protocole paramédical de gestion de la curarisation au sein de notre unité de Médecine Intensive – Réanimation de l'hôpital Pitié Salpêtrière. Ce protocole permet aux infirmiers de l'unité, d'adapter de manière autonome les doses de curares administrées par confrontation du score de TOF obtenu par rapport au score TOF cible. L'objectif de ce protocole est d'administrer la dose minimale nécessaire d'atracrium pour obtenir un TOF égal à 2/4 pour une intensité électrique paramétrée à 50mA. Mis en place en début d'année, nous envisageons une première évaluation courant Septembre 2018 dont les résultats pourront être présentés au Congrès 2019.
Session Thématique
11h00 - 12h20
E07
Médecin : Sepsis en 2019 : quelles nouveautés ?
Modérateur(s) : Pierre Tattevin (Rennes / FRANCE), Jean-Paul Mira (Paris / FRANCE)
  • Déclaration de l'OMS sur la prise en charge du sepsis : quel impact ?
    Orateur(s) :
    • Djillali Annane (tbc) (Garches / FRANCE)
    11h00 / 11h20
  • Antibiothérapie : quels challenges ?
    Orateur(s) :
    • Charles-Edouard Luyt (Paris / FRANCE)
    11h20 / 11h40
  • Modèles expérimentaux : qu'apportent les recommandations ?
    Orateur(s) :
    • Peter Radermacher (tbc) (Ulm / ALLEMAGNE)
    11h40 / 12h00
  • Réhabilitation après le sepsis
    Orateur(s) :
    • Thierry Boulain (tbc) (Orléans / FRANCE)
    12h00 / 12h20
Session Thématique
11h00 - 12h20
E08
Médecin : Le foie en réanimation

Session Commune SRLF - SNFGE

Modérateur(s) : Christophe Bureau (Toulouse / FRANCE), Jean-Marc Tadié (Rennes / FRANCE)
  • Hépatite C : une maladie du passé ?
    Orateur(s) :
    • Vincent Mallet (Paris / FRANCE)
    11h00 / 11h20
  • Hépatite alcoolique aiguë grave
    Orateur(s) :
    • Alexandre Louvet (Lille / FRANCE)
    11h20 / 11h40
  • Réanimation de l'hépatite fulminante
    Orateur(s) :
    • Christophe Camus (Rennes / FRANCE)
    11h40 / 12h00
  • Urgences vasculaires
    Orateur(s) :
    • Pierre-Emmanuel Rautou (Clichy / FRANCE)
    12h00 / 12h20
Session Thématique
11h00 - 12h20
Forum 1
Médecin : Audit en réanimation : une activité du CNP MIR
Modérateur(s) : Pierre-Edouard Bollaert (Nancy / FRANCE)
  • Déroulement-type et résultats globaux
    Orateur(s) :
    • Richard Boiteau (Evry / FRANCE)
    11h00 / 11h20
  • Le point de vue de l'auditeur
    Orateur(s) :
    • Alain Mercat (Angers / FRANCE)
    11h20 / 11h40
  • Le point de vue de l'audité
    Orateur(s) :
    • Philippe Quinio (Lorient / FRANCE)
    11h40 / 12h00
  • Perspectives
    Orateur(s) :
    • Pierre-Edouard Bollaert (Nancy / FRANCE)
    12h00 / 12h05
Session Thématique
11h00 - 12h20
N02
Infirmier(e) : Ces pathologies où il faut aller vite 1

Session commune CCI - CMU

Modérateur(s) : Elise Morawiec (Paris / FRANCE), Nicholas Sedillot (Grenoble / FRANCE)
  • Purpura fulminans
    Orateur(s) :
    • Damien Contou (Argenteuil / FRANCE)
    11h00 / 11h20
  • Choc anaphylactique
    Orateur(s) :
    • Benoit Doumenc (Paris / FRANCE)
    11h20 / 11h40
  • Hyperkaliémie menaçante
    Orateur(s) :
    • Nicolas Lerolle (Angers / FRANCE)
    11h40 / 12h00
  • Dyspnée laryngée
    Orateur(s) :
    • Eric Wiel (Lille / FRANCE)
    12h00 / 12h20
Session Thématique
11h00 - 12h20
S01
Médecin : Arrêt Cardiaque

Session Commune SRLF - SFC

Modérateur(s) : Alain Cariou (Paris / FRANCE), Etienne Puymirat (Paris / FRANCE)
  • Timing de la coronarographie
    Orateur(s) :
    • Christian Spaulding (Paris / FRANCE)
    11h00 / 11h20
  • Quelle place pour l'hypothermie ?
    Orateur(s) :
    • Nicolas Deye (Paris / FRANCE)
    11h20 / 11h40
  • Quelle place pour l'ECMO ?
    Orateur(s) :
    • Wulfran Bougouin (Paris / FRANCE)
    11h40 / 12h00
  • Pronostic neurologique
    Orateur(s) :
    • Guillaume Geri (Paris / FRANCE)
    12h00 / 12h20